“Qu’est ce qu’on mange ce soir ?”

Toi aussi ça t’arrive plusieurs fois par semaine de te poser ou d’entendre cette éternelle question ?

“Qu’est ce qu’on mange ce soir ?”

Elle n’est pas neutre cette question… Elle était au centre de nombreuses injonctions sociétales…

Car il ne s’agit pas de manger n’importe quoi… 

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. »

Déjà en 1825, le gastronome Jean Anthelme Brillat-Savarin soulignait le lien étroit entre le fait de manger et la personnalité de celui qui se nourrit.

Au-delà du seul acte de manger, l’acte de cuisiner dans son ensemble (préparer, assembler, présenter un plat mais aussi recevoir et échanger autour de la nourriture) est révélateur de la personnalité d’un individu, de son tempérament et de sa façon d’être aux autres et au monde. Il s’agit d’un moment intime. Nous cuisinons comme nous vivons et aussi comme – et avec – ce que nous sommes.  (cf France culture à propos du livre “dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es”.)

 

Les repas sont au cœur de nos vies…

Ils rythment nos journées et sont garants de notre énergie et vitalité, de notre santé.

Et là les injonctions se sont multipliées ces dernières années :

  • Il faut cuisiner tous les repas maison, local, de saison, sans viande le soir, sans gluten, sans sucre raffiné et sans lactose… (et en se renouvelant !)
  • Il faut tenir le budget, ne pas finir dans le rouge… tout en mangeant bio !

Et les enjeux autour des repas résonnent bien au-delà de l’acte de manger !

  • Il faut être une bonne maman et éduquer ses enfants dans la bienveillance sans jamais crier (même quand tout le monde râle parce y a de la soupe au menu ce soir !)
  • Il faut que chacun dans la maison soit libre de dire ce qu’il pense… et de voir ses émotions accueillies (le tout avec bienveillance même dans le rush de 18h à 20h)
  • Il faut travailler à temps plein sans se laisser déborder par sa charge mentale et la to-do-liste interminable… où revient tout le temps : “mais qu’est ce qu’on va manger ce soir ?”
  • Il faut prendre soin de toi, être bien maquillée, coiffée et en même temps assumer tout le reste, souriante et sans montrer qu’on est fatiguée…

–> Et voilà que se rajoute la nécessité de prendre soin de la planète car la crise climatique est une réalité et que toi aussi tu veux faire ta part du colibri… !

 

Alors si nos repas sont révélateurs de nos vies, j’ai envie de te proposer une chose.

Et si tu faisais le choix de (re)devenir zen en cuisine ?

Je suis convaincue qu’une fois qu’on a trouvé une organisation pour baisser la pression, voire les angoisses liées autour de la cuisine (courses, repas, vaisselle…), c’est toute ta vie quotidienne qui trouve un apaisement.

Bien sûr ce n’est pas une baguette magique car cela demande de se poser les bonnes questions, de prendre le temps au début pour mettre en place une nouvelle organisation… Mais pour des bienfaits multiples et durables !!!

Je lance un programme spécial en ce moment : “5 min par jour pour (re)devenir zen en cuisine” !

Alors j’imagine que tu as déjà mis en place un certains nombres de choses…

Mais il y a toujours un mais :

  • Tu passes des heures à te renseigner, à enregistrer des épingles sur Pinterest, à regarder des chaînes de pâtisserie sur Youtube qui te font envie… et tu te sens frustrée de ne pas arriver à passer à l’action !
  • Quand tu te motives à cuisiner de nouvelles recettes et que tu as (enfin) tous les ingrédients, tu y passes 2h et c’est mangé en 20 minutes… quand il n’y a pas la soupe à la grimace au passage…
  • Tu es découragée car tu n’as pas la possibilité de passer plus de 30 min le soir à cuisiner ! (Et encore !)
  • Tu aimerais bien manger bio, local de saison, mais la dernière fois que tu as fait un pâtisson c’était immangeable !
  • Pour couronner le tout ton conjoint est sinon distant, carrément peu enthousiaste à l’idée d’arrêter les crèmes dessert et les gâteaux apéros sur-emballés.

Si tu te reconnais, je t’invite à aller découvrir le programme “5 min par jour pour (re)devenir zen en cuisine” !

Nous pouvons faire un bout de chemin ensemble vers plus de sérénité dans ta cuisine ! 

” Y pas de vrac à moins de 20 km de chez moi !”

« Il n’y a rien à proximité ! »

Je continue sur ma lancée !

Vous pouvez retrouver dans la même série d’articles : “j’ai essayé mais j’y arrive pas : les freins au zéro déchet” et “le zéro déchet c’est cher”

 

Effectivement, il y a des lieux où il n’y a pas de possibilité de se servir en vrac à proximité, et s’il y en a c’est très cher. (Et pour info, j’habite à 20 min d’une biocoop mais à 5 min d’une ferme en agriculture raisonnée et d’un boucher)

Je suis d’accord, nous n’avons pas tous la chance d’avoir ces lieux à proximité et nos déplacements journaliers ne nous emmènent pas tous à proximité.

Plusieurs alternatives pour éviter de « Devoir faire 20 minutes de route pour aller au magasin bio le plus proche à Caen » :

  • Les camions ambulants

proposant du vrac se démocratisent ! Il y en a 2 autour de Caen et je sais que ça prend de l’essor un peu partout ! C’est une réponse au manque de magasins physique !

  • Mutualiser ses déplacements et faire un gros plein 1 / mois

Personnellement j’habite aussi à 15-20 min du magasin bio le plus proche et je n’y vais pas tous les 4 matins ! Je mutualise mes déplacements pour les rentabiliser et je prends en grandes quantités pour tenir 1 mois avec ce dont j’ai besoin en vrac ! Quand on n’a plus de pâtes : on fait avec ce qu’il reste : riz / semoule / quinoa / pommes de terre / farine / légumineuses et les légumes !! (J’en profite pour souligner qu’il n’y a pas besoin d’avoir une cuisine de magazine, ultra chic avec pleins de bocaux tous pareils… ^^ l’esprit zéro déchet c’est être dans la récup !!)

  • Une autre option : les magasins en ligne

Par exemple,  « la Fourche »  fonctionne avec un abonnement pour garantir des tarifs bio hyper compétitifs ! (Il y a même un système de solidarité pour les personnes ayant un quotient familial bas !)

Vous pouvez avoir 20 euros sur vos premières courses (à partir de 39 euros d’achat) avec le code LASALADEATOUT2 (lien affilié pour Marie, blogueuse de la salade à tout).

Ils ont un “rayon” vrac !

 

 

  • Spécial pour les caennais 

A venir très bientôt : un drive itinérant avec Emilie et Géraldine !! Je vous encourage à aller voir leur page ULULE pour la fin de leur financement participatif. https://fr.ulule.com/emilie-geraldine/

Elle contourne le problème en proposant un drive qui vient à proximité de chez vous !!

Leur projet me plait d’autant plus qu’elles mettent en œuvre un système de consigne de produits locaux et de saison en partenariat avec un ESAT : un établissement de service d’aide par le travail = l’emploi protégé pour les personnes handicapées. Ca résonne d’autant plus que ma précédente vie pro était dans le champ du handicap ! Alors j’encourage ++ cette initiative !!!

 

Les solutions existent !! Ne restez pas seules !!

Bref, des solutions existent et si c’est toujours compliqué, ne restez pas focalisée sur l’alimentaire ! Il reste tellement d’autres gestes possibles à mettre en oeuvre que j’ai confiance, vous allez trouver comment poursuivre joyeusement votre démarche écoresponsable !!! (La liste est bien entendu non exhaustible !

En vrac j’ajouterais :

  • manger de saison
  • récupérer l’eau froide de la douche / lavage de la salade pour arroser ou remplacer une chasse d’eau
  • mettre des multi-prises avec interrupteur,
  • changer de fournisseur d’électricité (si vous voulez un code de parrainage je suis chez planète oui :  F431703)
  • limiter le chauffage en hiver
  • garder vos chaussettes trouées ou esseulées pour faire des tawashis
  • trier vos placards et donner une seconde vie à vos vêtement…
  • trier vos mails !!!

Le zéro déchet ça coûte cher

Oui acheter bio et en vrac coûte plus cher que d’acheter un paquet de 500g à 0,30 cts chez un discounter. Mais se focaliser sur le seul aspect alimentaire n’est pas juste à mon sens. Il faut observer son budget dans son ensemble…

Et également voir que le choix d’une alimentation de meilleure qualité, c’est choisir de soutenir un autre modèle de société via une :

  • agriculture bio / raisonnée et de qualité
  • économie locale et respectueuse de l’environnement
  • et d’investir dans sa santé à long terme… (pas d’OGM dans les produits biocoop par ex).

Au delà du prix du vrac, j’aimerais vous inviter à considérer votre budget au global et pas uniquement l’alimentaire. Car effectivement, celui-ci risque / va augmenter, mais d’autres diminuent nettement !!

Et on est d’accord que le seul fait de faire ses produits ménagers ne va pas compenser le fait de se mettre à manger bio !

Lire la suite

“J’ai essayé mais je n’y arrive pas” : les freins au zéro déchet

« Le zéro déchet, J’ai essayé mais j’y arrive pas » 😕

J’inaugure une nouvelle catégorie sur le blog pour rebooster celles et ceux qui seraient découragés… et encourager celles et ceux qui débutent leur démarche de transition écologique !

 

Cette capture d’écran vient d’une enquête en ligne sur le monde de demain, c’était pendant le confinement. Elle était d’autant plus intéressante qu’on avait accès aux statistiques des réponses !

 

😀 Alors si je suis contente de voir que 73% des répondant on répondu avoir essayé le zéro déchet…

Autant je suis stupéfaite que seuls 30% persévèrent ! 🧐

D’où une question que je pose régulièrement : qu’est ce qui pose problème ?! 🤔

🤘Ca fait 3 ans ce mois-ci que j’ai commencé à animer des ateliers zéro déchet, d’abord bénévolement puis en créant mon entreprise depuis 1 an pour vous accompagner vers une consommation plus respectueuse de l’environnement, de votre porte monnaie (si si !) et de vous même au final !

3 ans que j’entends les mêmes freins revenir…

Voici le top 4 des freins :

😯 « Je ne sais pas par où commencer »
😱 « j’ai pas le temps »
😰 « ça coûte cher »
😡 ou encore “les recettes ne sont pas efficaces !”

Alors j’ai créé différents ateliers :

  • Démarrer la démarche zéro déchet
  • Zéro déchet dans la cuisine
  • Zéro déchet dans la salle de bain
  • Fabrication des produits ménagers et cosmétiques

Ce sont les premières étapes qui répondent à vos attentes…et permettent de passer à l‘action sereinement.

(Si ça vous intéresse, les dates des prochains sont dans l‘onglet événement)

Mais pour aller vraiment plus loin et vous accompagner sur le « j’y arrive pas ».

J’ai creusé les questions liées :

 au rapport au temps,
🦸‍♀️ à la charge mentale,
👑 au rapport à l’argent,
👛 et à la consommation en général…

Et de fil en aiguille, ça m’a emmené sur le développement personnel et la psychologie sociale :

😼 le rapport au regard des autres,
🙀 le marketing et son fonctionnement,
😽 le rapport au perfectionnisme…
le tout toujours vis-à-vis d’une consommation plus raisonnée / éco-responsable.

👉👉Accrochez vos ceintures, je vous embarque dans une semaine où on va dézinguer des freins et des idées reçues !

Pour être sûr de ne rien manquer (surtout que j’ai envie de vous parler de mon projet secret… ^^), abonnez vous à la newsletter  💪

Belle nouvelle semaine !

Crédit photo (couverture) : Image par RikaC de Pixabay