Faire ses courses alimentaires en ligne avec la Fourche ! #2

Dans le premier article sur les courses via La Fourche, je te parlais de comment j’en étais venue à faire mes courses en ligne…

Je vais te présenter aujourd’hui pourquoi j’apprécie le modèle entrepreneurial de la Fourche… et comment s’appliquent les principes du développement durable !

Je te mets mon lien de parrainage ici et à la fin si tu es convaincue et que tu veux tester ton mois d’essai !

Un magasin en ligne peut-il être considéré comme une démarche écologique cohérente ?!

Zoom sur l’impact carbone de la livraison

L’entreprise s’appuie sur des études de l’ADEME notamment autour de l’impact carbone de la livraison.

Toute la réflexion autour de l’impact carbone de la livraison est très détaillée sur leur site.

En résumé :

” L’impact carbone de la livraison de produits secs est quatre fois moins élevé que l’achat en magasin. La livraison à domicile ou en point relais est donc bien une alternative à envisager pour réduire son empreinte carbone individuelle. Si l’idée peut sembler contre-intuitive au premier abord, se faire livrer génère bel et bien moins de CO2 que de se déplacer en magasin. ”

  1. Dans la mesure où le magasin se fait aussi livrer ses produits, la différence entre magasin et e-commerce se situe dans les derniers kilomètres.
  2. En effet, entre multiplier le nombre de voiture pour aller faire les courses (ex : 50 voitures pour 100 personnes) ou mettre 1 camion sur la route qui optimise ses trajets pour ces mêmes 100 personnes… La livraison à domicile entraine moins de rejet de CO² dans l’atmosphère. C’est encore plus vrai dans le cas de la livraison en point relais. L’ADEME estime un coût écologique entre 3 et 5 fois moins élevé par kilomètre parcouru… 
  3. Attention, le coût environnemental est loin d’être anodin quand le taux de retour est élevé (habillement / électronique) : ce qui n’est pas le cas sur les denrées alimentaires.
  4. Se faire livrer des surgelés ou du frais augmente l’impact de la livraison (consommation plus élevée) donc seuls les produits secs permettent de réduire l’impact carbone.
  5. Selon une étude menée par des chercheurs britanniques, la livraison devient l’option la plus écologique lorsque le consommateur doit faire plus de 6,7 km pour se rendre au magasin.

Pratiquer des prix bas via l’adhésion :

L’adhésion (69,90€ / an) leur permet de réduire au maximum les marges et de proposer des produits bio et éco-responsables au plus grand nombre à des tarifs bas. Ils estiment qu’en moyenne, les adhérents économisent 35€ par commande. Ainsi l’adhésion est remboursée en deux commandes.

Dans mon cas, l’estimatif est de 23€ d’économies pour ma 1ère commande. Le système est cumulatif au fil des commandes. Ainsi si à la fin de l’année, le montant de l’adhésion n’est pas atteint, La Fourche s’engage à la rembourser.

De plus, il y a un mois d’essai gratuit sans engagement et annulable à tout moment pour tester le service !

L’objectif de La Fourche est donc de permettre d’économiser sur l’alimentaire / hygiène “sec” afin de pouvoir dégager du pouvoir d’achat pour le frais chez les producteurs locaux (magasins de producteurs, ferme, AMAP, ruche qui dit oui…)

Engagement social et éthique fort !

Adhésion offerte pour les plus modestes

En effet, comme je le précisais dans le premier article, La Fourche offre une adhésion pour 1 achetée afin que le bio soit accessible au plus grand nombre !

En pratique : avant la fin du 1er mois offert, il faut envoyer un justificatif par mail. cf le premier article sur La Fourche !

Et pour en bénéficier cette année : le service de réponse est hyper rapide et sympa !

La Fourche s’engage aussi sur le champ du handicap et de l’exclusion

Et c’est un sujet qui me touche d’autant plus que dans ma précédente vie pro, j’accompagnais les entreprises dans leur politique handicap !

Ainsi, l’entreprise propose du vrac dans son catalogue, lequel est ensaché à l’ESAT des Muguets par des travailleurs handicapés.

L’entreprise accueille également un travailleur détaché de l’ESAT : il est ainsi passé du milieu protégé au milieu ordinaire de travail. Vous pouvez retrouver son témoignage sur le blog de la Fourche (rubrique engagements !)

D’autre part, au tout début de La Fourche, un des fondateurs a côtoyé une école de la Seconde Chance (ESC), étant voisins de locaux. Au fil du temps  des jeunes de cette école sont venus en stage (logistique, préparation de commande) et certains ont été recrutés par la suite !

–> L’E2C est un centre de formation qui propose une formation individualisée à des jeunes de 18 à 25 ans en situation de déscolarisation, de décrochage et qui n’ont ni diplôme ni qualification. C’est un système d’alternance entre des cours de remise à niveau (en français, en maths, en philo, en connaissance du monde contemporain, etc.) qui ont lieu ici à La Courneuve, et des stages de 3 semaines en entreprise. L’objectif : réussir leur réinsertion professionnelle, et 10 mois pour le réaliser. 

Last but not least : la gestion des déchets à la Fourche !

Une fois ma commande passée, j’ai eu la surprise de recevoir un mail expliquant les différentes étapes avant l’envoi du colis… Ainsi que l’explication en toute transparence de la préparation des commandes.

Voici le mail reçu :

1. L’équipe de Carton Turquand – PME française basée à La Chapelle-la-Reine – nous livre les cartons qui sont recyclables et composés de matière 100% recyclée.

2. Nous y ajoutons un renfort en carton matelassé que nous produisons nous-même en réutilisant les cartons usagés de nos fournisseurs.

3. Vos produits chéris sont calés avec du carton reconditionné à partir des cartons usagés de nos fournisseurs. En complément nous utilisons du papier 100% recyclé et recyclable.

4. Nous protégeons vos produits fragiles avec un papier spécifique qui répond au doux nom de GEAMI. Lui aussi est 100% recyclé et recyclable !

5. Une fois prêts, vos cartons sont rangés sur des palettes. Celles que nous utilisons pour DPD évoluent en circuit fermé. Nous les récupérons et les réutilisons pour éviter le gaspillage. Nous espérons pouvoir fonctionner sur le même principe avec tous nos transporteurs très vite !

  • Ainsi il n’y a pas de plastique dans les cartons (papier bulle ou coussins d’air en plastique).
  • Tous les cartons sont réemployés, recyclés ou réutilisés !

Pour conclure

Bon tu l’auras compris, je trouve le modèle entrepreneurial hyper inspirant !!!

Si tu veux découvrir : tu as droit à un mois d’essai gratuit. Tu peux bénéficier de mon lien de parrainage au moment de ton inscription pour le mois gratuit. Si tu poursuis avec la fourche après le mois gratuit, ça te donne droit à 10€ de remise sur tes courses. De mon côté je bénéficie d’une réduction de 20€. C’est encore une autre façon de soutenir mon travail indirectement 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *