Passage au durable pour la vaisselle !

Passer au durable dans la cuisine…

On continue avec les produits ménagers : notamment ceux pour la vaisselle !

Vous l’avez vu dans le dernier article : on s’est attaqué aux choses plus ou moins massives qui encombrait ma poubelle ménagère…  du moins dans les quantités que cela représentait : pots de yaourts, emballages en tous genre, mouchoirs, restes alimentaires et épluchures de légumes…

Passons à présent aux éléments plus discrets, pour lesquelles de vraies alternatives écologiques et économiques existent !!!

La vaisselle 

Dans le collimateur : les éponges (oui même celles “en fibres naturelles”… restent des déchets malheureusement bien réguliers…) Achetant les paquets d’éponges par 2 ou par 4-6… vous êtes-vous posé la question de la durée de vie d’une éponge ? (chez moi c’est 2-3 mois, après elles se déchirent, la mousse part en lambeau…).

Bref, je vous présente : 

La brosse à vaisselle en bois et fibres végétales !! 

  • On s’y fait très vite !
  • Le côté grattant est là.
  • A l’usure, la tête perd des fibres, mais elle reste néanmoins très longtemps utilisable.
  • Au revoir mauvaises odeurs car vous la rincez et la suspendez… pas d’eau qui s’accumule… 
  • Et cerise sur le gâteau : il est possible d’acheter uniquement la recharge pour ne remplacer que la partie usée !

Vous pouvez en trouver sur la boutique zéro déchet en ligne ZOESSENTIELS ! Rubrique kit et box. Il y en a une spéciale vaisselle !

Il existe aussi des TAWASHIS faits en récup à base de chaussettes esseulées ou usagées ! 

Voici un tuto en vidéo de “Fabriqué en Utopie” qui explique comment les faire SANS réaliser de métier à tisser. J’avoue ne pas trop avoir persévéré ! Néanmoins je connais pleins de monde qui en sont content ! J’ai même une copine qui en fait au crochet !

Faire ses produits soi-même

De plus, je fais mes produits ménagers moi-même depuis que j’ai découvert que c’était possible ! Quel gain de temps et quelle joie d’être autonome ! J’ai l’impression de jouer à l’apprentie sorcière devant mes potions quand je sors mon attirail pour faire mes produits !

Il faut dire qu’avec 3-5 produits (qu’on retrouve dans toutes les recettes) on a l’essentiel pour entretenir TOUTE la maison ! Si c’est pas beau !! De plus, on les trouve dans des emballages papiers recyclables, voire trouvables en vrac (bicarbonate et vinaigre en vrac à la maison du vrac de Caen !)

Cristaux de soude, bicarbonate de soude, acide citrique, percarbonate de soude

Le liquide vaisselle est ce qui est arrivé en premier en fin de vie ! Chic chic, j’ai vite testé la recette du livre de la famille zéro déchet… Après quelques mois d’usage (le temps de finir la bouteille en fait), force est de constater qu’un film gras restait sur la vaisselle… et que ça ne moussait pas… On a beau savoir que le côté moussant n’est pas lavant… ça me manquait !

J’ai essayé aussi “juste” le savon de Marseille que beaucoup trouvent super ! Côté facilité d’utilisation je suis complètement d’accord… Par contre je retrouvais encore la vaisselle grassouillette…

On ne se décourage pas !! J’ai trouvé ensuite la recette d’un pain de vaisselle… Du solide pour laver la vaisselle !

La recette du “cake vaisselle”

Les ingrédients :
  • 250g de sodium coco sulfate (SCS). C’est un tensio-actif dérivé de la coco, pouvoir moussant de la recette. Je ne le trouve que sur Aroma-zone, un site dédié à la fabrication de cosmétiques et produits d’entretien maison. Je fais régulièrement des commandes groupées avec les copines, ça évite de payer trop de frais de port et ça limite l’impact écologique par autant qu’on est à commander. On aura évité plusieurs cartons d’expédition !
  • 30g d’eau
  • 20g de cristaux de soude (dégraissant)

Etapes :

Mettez le sodium coco sulfate dans une casserole (attention la poussière qui s’en dégage peut être irritante !) Ajoutez l’eau.

Mettez le tout à chauffer au bain-marie. L’objectif est que les billes de SCS deviennent une pâte compacte. Pour cela vous allez écraser la préparation avec un pilon ou une cuillère en bois.

Une fois la texture obtenue, hors du feu, vous ajoutez les cristaux de soude en mélangeant.

C’est terminé ! Vous transvasez et tassez dans un pot (chez moi c’est en mode récup : j’utilise un vieux pot de mascarpone !) Votre pain de vaisselle est prêt, il va sécher quelques heures et est prêt à l’usage ! Il dure en moyenne 3 mois ! On voit sur celui de la photo qu’il me reste environ 2-3 semaines d’utilisation.

Astuce d’apprentie sorcière : quand vous lavez votre casserole qui a servi pour la préparation, gardez la première eau (elle est très concentrée en produit vaisselle). Vous pouvez transvaser cette eau dans une bouteille de liquide vaisselle. Elle pourra vous servir en dépannage en attendant de faire le suivant, ou si vous avez de l’entourage, à première vue, réfractaire aux produits solides…

Petit topo sur les huiles essentielles :

On les voit très souvent apparaître dans les recettes cosmétiques ou de produits ménagers…  Mais il faut savoir que ce sont des principes actifs puissants (= des médicaments !) et non des parfums. Elles sont coûteuses en énergie et matières premières et absolument pas neutre quand elles se retrouvent dans nos eaux sales. De plus, elles ne sont miscibles que dans l’huile, donc mélangées aux produits ménagers ça n’est pas top. D’autre part, elles perdent leurs vertus une fois chauffées dès 30 degrés… Et si c’est pour les vertus anti-bactériennes qu’elles sont envisagées, nous pouvons nous poser la question de la nécessité de vivre dans un monde asceptisé ? A part dans le cas du milieu hospitalier et de certaines maladies… je m’interroge !

Pour plus d’informations, voici un article intéressant ! 

Donc si vous souhaitez absolument parfumer le cake vaisselle ou tout autre produit ménager, utilisez des fragrances elles c’est ce pour quoi elles sont faites (contrairement aux huiles essentielles…) Elles sont moins nocives pour l’environnement car demandent moins de quantité de plantes pour leur fabrication ! Sinon on se fait vite au propre sans odeur spécifique ! 😉

Les pastilles lave-vaisselle

J’ai testé au moins 4 ou 5 recettes pour remplacer les pastilles de lave-vaisselle… Je n’ai pas trouvé quelque chose d’idyllique. Néanmoins si la vaisselle n’est pas trop sale (ou qu’elle a été bien rincée avant mise en machine), ça fait le job.

Pour remplacer le liquide de rinçage, vous pouvez utiliser du vinaigre blanc ! C’est ce qui donnera le côté brillant de la vaisselle (et notamment des verres). Mon lave-vaisselle est un peu défectueux à ce niveau-là, je pense qu’il y a un bouchon au niveau du liquide de rinçage, car c’est le rendu final qui me manque…

Pour les pastilles, mélanger : 
  • 1 dose de cristaux de soude
  • 1 dose d’acide citrique
  • 1/2 dose de bicarbonate de soude
  • 1/2 dose de sel fin 

Vous les disposez dans un bac à glaçon en aspergeant une ou deux fois d’eau pour bien tasser la poudre. Faites attention, si vous mettez trop d’eau ça risque de mousser et de déborder !! On fait sécher plusieurs heures avant de démouler et de stocker dans un bocal hermétique (pot de confiture ou bocal type Le Parfait).

On économise ainsi du carton et du plastique (qui entoure chaque pastille), quand bien même celui-ci se dissout dans l’eau… il doit bien rester des molécules de plastique dans l’environnement…

Entretien évier / plaques / plans de travail

En ce qui concerne les autres surfaces de ma cuisine, j’utilise un mélange 2/3 eau + 1/3 vinaigre blanc dans un flacon “pshitt” et ça nettoie nickel (avec un tawashi) ! Mon évier inox redevient tout brillant !! C’est très économique car le vinaigre s’achète à moins d’1 euros les 2 litres en supermarché ! On peut en trouver en grande contenance à la biocoop ou en vrac à la maison du vrac pour les caennaises !

Et voilà on a fait le tour de la cuisine. Si vous avez des remarques ou des questions, n’hésitez pas à laisser des commentaires, et à partager si cet article vous a plu !

On verra dans les prochains articles les autres pièces de la maison, que faire de nos objets en trop, la suite des aventures de la tiny house… Alors si vous souhaitez être au courant de la publication des prochains articles, abonnez-vous !! (lien tout en bas de la page !) 

Partagez-moi !
  • 248
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

2 thoughts to “Passage au durable pour la vaisselle !”

  1. Bonjour Angèle,
    Merci pour vos belles idées et votre optimisme.
    Je fabrique ma lessive liquide et je rajoute quand même de l’huile essentielle de lavande. Malgré cela, mon fils trouve que le linge ne sent pas bon! Je lui explique mes choix écologiques pour préserver la planète donc donner du sens.
    En tous les cas, mon linge est bien lavé.
    Nous aurons peut-être le plaisir de nous rencontrer car j’habite à Caen.
    A bientôt.
    Patricia

    1. Bonjour Patricia ! Merci pour votre retour ! Les huiles essentielles ne tiennent pas lors du séchage… donc effectivement le linge ne sent pas… Après personnellement on s’est vite habitué à ce que le linge n’ait pas d’odeur… J’ai remarqué toutefois que plus la pièce où sèche le linge est froide, plus des odeurs d’humidité peuvent s’incruster car le linge met plus de temps à sécher… Avec plaisir pour se rencontrer ! Je vais participer à la projection au café des images “ma vie zéro déchet” le 23 novembre. Peut-être nous y croiserons-nous ? Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *