Au fait, d’où est venue l’idée de construire une tiny house ?

Notre tiny house, juin 2017

 

Quelle idée nous est passée par la tête pour qu’avec 3 enfants entre 3 mois et 3 ans nous fassions le choix de construire une tiny house ?

Déjà qu’est ce qu’une tiny house ? 

C’est une petite (mini !) maison à ossature bois construite sur une remorque en matériaux écologiques. C’est bien une MAISON et non une caravane…

Elle peut peser au maximum 3,5T pour être tractée avec un véhicule nécessitant “que” le permis B+BE (et non le permis poids lourd).

Un prochain article expliquera en détail nos choix de construction !

En attendant, voici les éléments qui nous ont amené à faire ce choix !

Quelques ingrédients d’une douce folie…

Le constat de départ :

 

  • J’ai un mari troubadour, menuisier dans la vraie vie… qui a déjà eu plusieurs camions aménagés. Un de ses rêves de jeunesse était de vivre dans un bus aménagé… A défaut, il rêve de construire notre maison…
  • Des envies de voyage, de vacances nomades faisant leur chemin, nous commençons à “zyeuter” les caravanes familiales… mais ce n’est jamais adapté à nos besoins…ni à notre porte-feuille.
  • Le constat que nos amis de longues dates habitent loin, n’ont pas (encore à l’époque) d’enfant et que c’est compliqué d’être logés quand on veut faire la fête…
  • Et il faut bien l’avouer, l’envie d’être propriétaire de notre maison (aussi petite soit-elle), pouvoir choisir notre déco, aménager comme on veut…

Ajoutez à cela… l’écoute quasi quotidienne des Cds de Pitt’Ocha 

Surtout le 3e opus : La tisane de couleur, et la chanson Ces petits riens

Emmenez-moi dans une caravane, parait qu’il y a des gens qui vivent dans la Taïga,

Apprenez-moi la cuisine occitane, Le mystérieux langage des incas…

Papa, Mamans, puisque la terre est ronde, pour mes dix ans, écoutez-moi bien :

Allons ensemble, découvrir le monde, c’est plus malin que faire les magasins.

Papa, Maman, puisque la vie est belle, ouvrons nos bras et ouvrons nos yeux,

Largons le reste et faisons-nous la belle : je crois vraiment que le bonheur est là !

Rajoutez un soupçon de réflexions existentielles

L’arrivée de bébé3 a été l’occasion de notre 3e déménagement en 3 ans. De fait, nous avons accumulé pas mal de choses en quelques années, les enfants aidant bien… (meubles, vêtements, jouets…)

De quoi avons-nous vraiment besoin pour être heureux ? La chanson des Ogres nous a fait beaucoup réfléchir sur ce que l’on possédait… initiant la réflexion sur le minimalisme… et par la suite le zéro déchet ! Merci les licornes !

Et enfin, le reportage sur les tiny house en juin 2016…

Lors d’un déjeuner de famille, mon frère revenant de 9 mois de voyage en Asie, ne parle que de tiny house et du reportage vu la veille… Nous voici à regarder ce dernier sur nos smartphone et à l’écouter rêver… pour en rêver ensuite à notre tour !

De retour dans la voiture, mon rêveur de mari me dit que ça lui plairait vraiment de construire une tiny house… qu’on pourrait l’agencer pour nos besoins, qu’on serait (enfin) propriétaire de notre maison… même si c’est pour un usage de maison de vacances !

Plus frileuse de mon côté, je propose de faire l’expérience d’un week end en tiny pendant nos vacances… Histoire d’être sûrs de nous avant de s’emballer…

Mais la suite est une autre histoire… Que vous pouvez lire : ICI

Partagez-moi !
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *