Un calendrier de l’avent immatériel

Je vous présentais l’origine du calendrier aux 24 cases dernièrement.

Il y a de vrais artistes qui rivalisent de talent pour faire de magnifiques calendrier ! C’est beau, c’est bien… mais moi je ne suis pas aussi douée !

Alors comment faire ? Et avec quoi remplir pour que cela ait du sens ?

Mon expérience

Dans ma famille, comme je vous le partageais ici, nous découvrions chaque jour un nouveau santon. J’aimais bien l’idée de réutiliser la crèche chez moi d’autant que j’ai beaucoup de personnages ! (Vous remarquerez le lieu de la “crèche” est en cagette en mode système D ! ^^)

 

Une année, j’ai fait des petits sapins pour les « cacher » avec des bougies pour symboliser les dimanches de l’avent. C’était il y a 3 ans… et bien sûr je ne retrouve pas de photos ^^’ Par contre je suis retombée sur des pépites, c’est fou ce que les enfants grandissent vite !!! Oups, je m’égare !

Le calendrier photo

Ces deux dernières années, j’avais opté pour un calendrier de l’avent photo créé via photoweb. J’imprime des photos là bas depuis des années, je ne sais pas si ils sont mieux ou moins bien que d’autres, ce que je sais c’est que ça me convient ! Le tout étant d’appliquer la méthode BISOU pour imprimer que ce dont j’ai besoin. Si vous voulez être parrainés : voici mon code : ANGÈ0755534605).

Comme nous avons une famille nombreuse (les enfants ont 16 cousins), on a peu l’occasion d’avoir des photos de toute la famille.

En y passant un peu de temps, j’ai réussi à avoir sur les 24 cases tous les membres de nos 2 familles + les parrains et marraines de chaque enfant ! Je ne vous raconte pas la joie qu’ils avaient à découvrir chaque soir qui se cachait derrière le numéro !

C’est une façon de marquer l’attente et de renforcer des liens familiaux malgré la distance.

Les calendriers immatériels !

Rappelons que le but du calendrier de l’avent est de faire monter l’attente de Noël…

Et pour ça, certes on peut utiliser des supports très jolis (comme dans le précédent article) mais

  1. c’est absolument pas obligé
  2. pour y mettre quoi ?!

Plusieurs options immatérielles :

  • Les bons pour… une histoire de Noël, l’écoute d’un CD, regarder les 5 légendes ou tout autre film / dessin animé autour de Noël, un atelier pâtisserie ou danse, une sortie au manège ou au cinéma, aller admirer les illuminations de Noël dans les rues, aller boire un chocolat chaud (ou un vin chaud) en dégustant une gaufre, une après midi jeux de société, décorer la maison, le sapin, les fenêtres, aller à un spectacle…
  • Nous pouvons faire preuve d’une imagination sans limite en adaptant à nos familles et à nos envies !
  • Mon objectif pour cette année, c’est de me créer des opportunités de ralentir… et d’être plus en relation avec ceux qui m’entourent… Ca va être un challenge avec tout ce que je souhaite mettre en oeuvre… Mais en même temps si c’est pour arriver à Noël malade ou complètement lessivée, ça vaut le coup !

Je discutais ce matin avec Christiane qui me disait créer un calendrier de l’avent chaque année à ses petits enfants depuis 5-6 ans. Elle avait envie d’en décliner un sur l’écologie cette année… sur les petits gestes simples à mettre en oeuvre ! Je trouve ça génial !

Dans Mon Noël écolo de Julie Laussat, j’ai découvert un calendrier pour les parents farceurs…

… Le calendrier des lutins !

Cela va parler à ceux qui aiment la tradition du Père Noël et la transmette à leur enfant. (Je ne veux pas polémiquer, les miens savent depuis tout petit que c’est une tradition et que les cadeaux leur sont offerts par les gens qui les aiment. Quand on en parle avec eux ils nous disent qu’ils veulent quand même croire au Père Noël parce que beaucoup d’histoires en parlent et que c’est difficile de l’éviter quand on va sur un marché de Noël ou autre. Encore une fois c’est mon expérience.)

Pour en revenir au calendrier des lutins, c’est une tradition québécoise.

«  Au Québec, un mois avant Noël, le Père Noël libère ses lutins qui ont bien travaillé. Il est alors possible d’attraper un lutin en l’attirant dans une boite à chaussure avec des sucreries ou des gâteaux. Le lutin ainsi capturé pourra passer le mois de décembre dans sa nouvelle famille. Mais il devra être laissé au pied du sapin le 24 décembre au soir pour que le père Noël puisse le ramener avec lui au pôle Nord. En attendant le lutin est un petit farceur et il faudra bien le surveiller !

Tous les soirs quand les enfants dorment, il se réveille et fait une bêtise ! Chaque matin les enfants doivent découvrir celle-ci et remettre le lutin dans sa boite près du sapin.

Il ne reste qu’à trouver un lutin en peluche (ou une décoration de sapin) et à réfléchir à 24 farces ou bêtises !

Quelques idées tirées du livre :

  • Glisser le lutin dans le sapin,

  • Le mettre dans le bol de céréales,

  • Lui faire dérouler le papier WC,

  • Le cacher dans une plante,

  • Lui faire enlever des livres de la bibliothèque,

  • Le mettre dans une casserole,

  • Le cacher dans le coffre à jouets ou dans une maison de poupée… »

     

Voilà j’espère que ça vous inspire ! 🙂

Je vais commencer un calendrier de l’avent par mail le 1er décembre. Si vous souhaitez vous inscrire c’est ici ! 

N’hésitez pas à partager l’info c’est sympa de suivre avec un/une ami(e) ou des membres de la famille un calendrier où ça parle de fond, on est sur la même longueur d’ondes à table quand on se retrouve pour les fêtes ! ^^

Partagez-moi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *