Des activités pour se mettre sur “pause”

Déconnecter lors de plus ou moins courtes périodes, c’est super ! Mais réussir à déconnecter au quotidien… Je trouve ça beaucoup plus compliqué… Surtout si je n’ai aucune autre activité à faire !! Pour réussir à me mettre sur pause, du coup il me faut remplir ma pause.

Alors je fais suite aux précédents articles sur la déconnexion :

  1. Pourquoi déconnecter où je vous explique mon principal écueil : les temps morts, alias les micro-moments où je n’ai pas vraiment le temps de me consacrer à grand chose car il va falloir m’interrompre très-trop vite… Du coup c’est tentant d’allumer mon téléphone et aller voir les dernières story instagram ou le fil d’actu facebook…
  2. S’évader du quotidien par la lecture
  3. Choisir ses priorités : au fond qu’est ce que j’ai vraiment envie de faire de ce temps que je consacre aux écrans ?

Je propose de lister des idées pour remplacer la tentation du téléphone… qui prennent plus ou moins de temps !

Voici les activités qui me permettent de “prendre soin de ma source” pour reprendre l’expression chère à Christine Lewicki, auteur de J’arrête de râler, dont je parle dans l’article sur les priorités.

Ce ne sont pas des gros cailloux ou même des , mais des petits gravillons qui me font du bien !

Le coloriage !

Oui vous avez bien lu : le coloriage ! Ce n’est pas une activité réservée pour les enfants, bien au contraire. Si ça leur donne une occupation calme, c’est valable aussi pour les adultes. C’est une façon de se détendre et de déconnecter en laissant libre court à la créativité.

Je ne pense pas à grand chose quand je me mets dans des coloriages (pour adultes… Je laisse les princesses disney aux filles !)

  • Le choix des couleurs,
  • Plutôt en algorythme ou en mode “anarchique”
  • Je fais d’abord tous les motifs pareils ou je fais zone par zone ?
  • Bref, ces micro-choix font que peu à peu mon cerveau se débranche de tout ce qui l’envahit… Je me mets en mode PAUSE !

Il existe pleins de styles de coloriages différents.

Claudette Jacques qui est l’auteur de nombreux carnets de mandalas explique dans une interview : “Dans le coloriage , les couleurs que l’on utilise dans le cercle produisent des effets en nous, alors si nous manquons de vitalité, de joie, d’espoir, de certitude, il est possible de retrouver ces états de mieux-être par le coloriage du mandala. Chaque couleur ayant ses attributs, c’est d’instinct que nous allons vers les couleurs qui nous seront profitables, guidés par notre être intuitif. C’est pourquoi le choix des couleurs est personnel à chacun et doit se faire selon la vibration du moment.

Ce n’est donc pas seulement le coloriage mais toutes les activités artistiques liées à la couleur qui sont bénéfiques. Simplement, le coloriage a l’avantage de pouvoir se faire un peu partout, ne nécessite aucun temps d’installation (contrairement à la peinture) ou de nettoyage après coup ! De plus, l’usage de crayons de couleur est assez zéro déchet. Les tailles de crayon vont au compost et les crayons durent de nombreuses années (selon l’usage of course !)

Voici un extrait du coloriage géant de la forêt de Brocéliande que nous a ramené mon frère de vacances ! J’aime bien prendre un bout puis un autre. Je m’y mets quelques minutes par-ci, par-là et ça avance ! 🙂

Le pouvoir de la musique !

Ecouter de la musique

Rien de tel pour me changer les idées que de mettre de la musique ! Là c’est comme pour les livres, il y a 1001 styles différents. Je ne vais pas vous faire un topo sur les bienfaits de telle ou telle musique.

Néanmoins, quand j’ai la tête un peu encombrée, que je m’énerve parce que je n’arrive pas à faire ce que je voudrais ou que je suis de mauvaise humeur… Je mets de la musique entraînante. Une musique sur laquelle je peux danser. Et je danse. Peut être juste 3 minutes mais c’est efficace !

J’ai ancré cette habitude suite à un défi d’Hélène Bonhomme des fabuleuses au foyer. J’ai suivi un an de formation avec elle, où chaque mois elle nous donnait une clé pour le quotidien. Et c’est une de celles qui me sert le plus ! J’ai le pouvoir de conditionner mon cerveau à changer mon humeur. Et la clé c’est la musique et la danse !

Là vous allez me dire… ok mais ma musique c’est deezer, spotify, youtube, etc. Il existe des solutions pour avoir accès à ces plate-forme hors connexion si besoin. Et les CD sont certes un peu “dépassés” comme format, mais vous devez quand même en avoir chez vous ? C’est peut être l’occasion d’exhumer de vieux CD et de se remémorer les émotions d’anciennes musiques et chansons ?

Jouer d’un instrument

Si vous jouez d’un instrument, aller pianoter ou gratter les cordes de votre guitare 5-10 minutes est également un moyen de faire une pause agréable.

J’ai eu un rdv dans une entreprise il y a quelques temps où il y avait guitare, piano et autres instruments à disposition pour les salariés. Comme quoi c’est possible aussi sur certains lieux de travail !

Sortir m’oxygéner

Se promener

Aller se promener quelques minutes lorsque l’on est pressé. Ou pousser la promenade jusqu’à la forêt voisine, dans les champs, à la mer, dans le square voisin, sur son balcon ou dans son jardin… Bref, sortir de ses 4 murs !

Marcher a des vertus apaisantes que je ne vais pas vous lister. Je vous renvoie vers le blog de Mélanie : vers une santé parfaite. Elle parle des bienfaits de la forêt ici, et de la marche (entre autres exercices de sport doux) là.

Pour certains, aller faire du sport fait partie d’un équilibre ! A chacun de trouver les petites choses qui nous font du bien !

Personnellement, quand la météo le permet (j’habite en Normandie), j’aime aller flâner dans mon jardin ! Certes, il n’est pas grand. Mais je m’émerveille des fleurs qui poussent. J’ai semé des graines de fleurs mellifères en juin. Ou de mes tomates qui rougissent ! La cueillette est également un moment de détente où je suis concentrée sur les framboises, fraises ou groseilles à attraper ! Et je dois avouer que j’ai eu droit à de belles récoltes au début de l’été ! 🙂

Respirer profondément !

Je cite Mélanie dont je viens de vous parler. Dans son calendrier de l’avent 2017, elle avait consacré une journée à la respiration consciente.

Respirer profondément permet aussi de détoxifier le corps, d’améliorer la concentration, de faire circuler l’énergie, de mieux gérer ses émotions, d’augmenter la vitalité… J’en passe et des meilleures !

Voilà pourquoi il est bon de porter son attention sur la respiration plusieurs fois dans la journée.  Car on ne sait plus bien respirer aujourd’hui à cause de nos mauvaises positions ou du stress et on se retrouve vite en apnée !

Plus vous le ferez, plus vous aurez le réflexe de contrôler votre respiration régulièrement dans les moments de tension. C’est super rapide à faire, personne ne s’en rendra compte au bureau et les résultats immédiats peuvent vraiment changer la vie !

Grâce à elle, j’ai découvert la “cohérence cardiaque” :

Le principe est simple, vous inspirez par le nez lentement et profondément en gonflant le ventre pendant 5 secondes. Ensuite vous expirez au même rythme pendant les 5 secondes suivantes sans forcer. Une fois que vous êtes à l’aise vous pouvez centrer votre attention sur votre coeur et penser au souvenir d’un moment agréable.

Vous pouvez vous faire 5 à 10 minutes de 
cohérence cardiaque avant de vous endormir ou en cas de stress… Vous verrez à quel point l’outil est puissant ! Idéalement il faudrait le faire 3 fois par jour.

Je m’arrête là pour ces premières piste de pause. La suite au prochain numéro !

Partagez-moi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One thought to “Des activités pour se mettre sur “pause””

  1. Coucou! Je testerai à l’occasion la cohérence cardiaque 🙂 j’aime beaucoup aussi quand j’ai qques minutes tricoter quelques rangs, cela fait un petit moment que j’ai mis cela de côté mais je trouvais ça tellement relaxant, que ton article me donne l’idée de reprendre 😉 merci! Et bonnes vacances!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *