Prendre du temps pour soi VS le confinement à 5

Le rapport au temps est un sujet qui m’intéresse beaucoup…
C’est une thématique qui revient souvent dans les articles de fond du magazine FLOW (dont je vous ai déjà parlé ici !!), le “j’ai pas le temps” pour ci ou ça revient régulièrement chez moi et chez mes clients…
C’est d’autant plus exacerbé en ce moment où nous vivons un confinement à la durée indéterminée qui chamboule beaucoup nos habitudes… et remet en question notre rapport au temps…

“L’urgence de ralentir”

 
🌺 Et comme par HASARD je tombe l’autre jour sur Imago TV* sur un documentaire “l’urgence de ralentir” (de 2014, ça date pas du confinement !!)

(Aparté : cela fait plusieurs mois que j’ai entendu parler de Imago TV, le site qui recense tous les films, séries et podcasts qui font sens autour de la transition écologique. (Merci #onestpret et #cacommenceparmoi !)

J’avais toujours remis à plus tard le fait d’aller (au moins) sur la page et regarder ce qu’ils avaient à proposer ! N’ayant pas netflix and co, et une soirée “solo”, je vais pouvoir cocher une nouvelle case de ma to-do-list mentale : découvrir Imago TV check ! 👍

Y a pleins de choses super intéressantes, donc n’hésitez pas :
– du zéro déchet,
– du végan,
– des réflexions sur la démocratie,
– éveil des consciences,
– alternatives concrètes !)

Je n’ai vu que le début mais c’est hyper riche !!! Et cette question m’a interpellée :

“Combien de temps voulons-nous encore accélérer ?”
A l’heure où nous sommes forcés de ralentir… parvenons-nous réellement à le faire dans les faits ? Ou remplissons-nous toujours notre temps avec de l’occupation… 

La perception du temps

Car, certes, il n’y a plus la course contre la montre et la peur d’être en retard, à l’école, au travail, à tel rendez-vous médical ou à telle activité…
Néanmoins, des vidéos humoristiques tournent sur la toile montrant comment certaines personnes confinées seules, se retrouvent avec des agendas de ministre…
– A telle heure, il y a le skyp’apéro,
– A telle heure, il y a tel feuilleton que je ne veux pas rater,
– Là c’est mon créneau fitness… tu comprends y a la prof qui fait un live, on peut la suivre en direct, j’ai l’impression de ne pas être seul…
(Désolée je ne retrouve pas cette vidéo mais c’était vraiment drôle tellement c’était poussé à l’extrême car c’est révélateur d’une peur du vide…)
Et quand on a des enfants, c’est un vrai défi de parvenir à avoir du temps
1) seul
2) et du “temps pour soi”… tel que Fabien Olicard le définit dans “Votre temps est infini”…

Avoir du temps seule avec soi-même… un (sacré) défi quand on est 5 dans la maison !!

Je partageais l’autre jour ma frustration de ne pas trouver de moments seule… Enfin plus que des moments de solitude, ce sont des moments off qui me manquent…
Bon je m’adresse principalement aux mamans comme moi qui ont tous les enfants à la maison et qui ont peu de moment de répit… 😖

Et en même temps ça peut aussi parler à toutes, quelque soit votre situation… Car trouver du calme quand on rentre du travail pour les courageux et courageuses ses qui travaillent… c’est pas si facile… 😞

Réussir à stopper son cerveau fou qui part dans tous les sens, toutes les suppositions… pour notre santé, celle de nos proches, l’économie ou les bêtises qui nous rassurent (ou pas) sur la créativité des enfants… 😱🤫

Bref je pense qu’on est nombreuses à ressentir un besoin de calme intérieur… ne serait ce que 10 minutes par jour... 🙃

Liste non exhaustive d’activités pour se déconnecter !

  • 🙏 Alors il y a celles qui arrivent à méditer au saut du lit (chapeau…!), 🧘‍♀️
  • ✍️Celles qui colorient pour se vider la tête (ça marche pas à tous les coups pour moi si ça peut vous rassurer !!) 👍
  • 🛀 Celles qui aiment prendre un bain (oui ! je sais c’est pas écologique, blablabla mais 1) les spas sont fermés et 2) se faire du bien pour ne pas exploser c’est important… Bien entendu, je n’encourage pas à prendre un bain TOUS les jours…) … Par contre on prend un livre / on met de la musique relaxante / voire on parfume le bain avec des huiles essentielles… On lâche le téléphone pour en profiter VRAIMENT !!
  • ✍️ Celles qui ont un endroit secret personnel pour se ressourcer… (ne serait ce que le jardin ou un coin de table dégagé pour écrire son journal de confinement (ou son journal de pensées / de gratitude)… 🌹

Moi j’en pouvais plus l’autre soir, je suis partie de l’autre côté de la rue dans notre tiny house… (l’installation sur le terrain prévu a du retard, alors autant voir le positif !

  • 👂 C’était calme,
  • 👁 C’était rangé (elle est vide, ça aide 🤣),
  • 👃 Ça sentait bon le bois,
  • 😻 Emmitouflée dans ma couverture en patchwork, j’ai pris 10 minutes pour respirer profondément… (la cohérence cardiaque si ça vous parle…)

Je sens que ça va devenir un petit rdv régulier que je prends avec moi-même… (et de préférence avant de péter les plombs ^^’)

Ce temps avec moi-même, Fabien Olicard le qualifie de “temps pour soi” différent du “temps personnel”

“Le temps pour soi” VS “le temps personnel”

 
Il distingue le temps personnel qui “a toujours une forme de relative productivité, d’utilité, mais n’est pas fait de manière contrainte” = en ce moment pour moi les moments de pâtisserie, les coups de fil à la famille et aux amis…
 
Et le temps pou soi : “le temps le plus sacrifié et qui pourtant nourrit l’essence même de qui vous êtes. Tout ce qui va nourrir votre corps, votre âme et votre esprit va se trouver ici”
Fabien Olicard met dans cette catégorie de temps ce qui nourrit : l’acquisition de nouveaux savoirs, lire un livre, jouer d’un instrument, chanter, pratiquer du sport, faire de la méditation, prendre un temps d’introspection / spiritualité, cohérence cardiaque…
 
Bref ce qui nous met face à face avec nous même…
Alors la question au début du documentaire, “l’urgence de ralentir”, elle résonne…

“Combien de temps voulons-nous encore accélérer ?”

Elle me confronte à la réalité de mes journées… avec leur alternance de temps “obligatoires”, de temps “vides” avec la procrastination…, de temps dédiés aux autres… Et moi dans cette histoire ? Quelle place pour mon intériorité ? Quelle place au fond pour moi ?
 
Car prendre des moments de temps pour soi, c’est choisir de ralentir… Cela ne signifie pas faire preuve d’égoïsme…
 
A mon sens, prendre un bain avec un bon bouquin sera plus profitable à ma famille car j’en sortirai détendue…
 
C’est aussi l’un des messages de L’abus de consommation responsable rend heureux : arrêtons de nous surconsommer et prenons la responsabilité de prendre soin de nous… ! D’accueillir nos émotions, de comprendre les besoins sous-jacents qui nous font craquer sur des choses inutiles… (PS : j’ai déjà parlé de ce livre qui détaille la méthode BISOU ici et. Ce sont les auteurs du blog La salade à tout et Sortez de vos conapts, aussi fondatrices du groupe facebook Gestion budgétaire, entraide et minimalisme). 
Reprenons le pouvoir “en arrêtant de subir et en devenant acteur” c’est-à-dire en faisant des choix forts pour ralentir et prendre le temps de vivre  et goûter l’aujourd’hui de nos vies !! 
Vivons aujourd’hui pour ce qu’il est : le temps présent, plutôt que de regretter les moments passés ou de se projeter sur l’après-confinement…
Alors pendant cette période, quels sont les petits moments dans la journée
où tu choisis de prendre du temps pour toi pour vivre au présent ? 
 

6 thoughts to “Prendre du temps pour soi VS le confinement à 5”

  1. Je découvre ton blog avec cet article.
    J’aime beaucoup ce que tu dis et la façon dont tu écris et partages les choses !
    Merci pour cette invitation a ralentir et retrouver du temps pour soi.

    1. Merci beaucoup Claire ! N’hésite pas à te plonger dans les autres articles 😉 Et si tu le souhaites à t’inscrire à la newsletter pour savoir quand les prochains paraîtront 😉

  2. Merci pour tout ce que tu nous fais partager ( lectures , émissions , réflexions…).
    J’ai hâte chaque semaine de retrouver tes remarques , pensées , et ton optimisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *