Le zéro déchet VS le temps #2 : dans la cuisine !

A la suite du premier article sur le manque de temps invoqué comme difficulté à vivre dans la démarche zéro déchet, voici quelques astuces pour optimiser le temps en cuisine dans la préparation des repas !

Faire des menus

Alors je ne suis pas de façon assidue les menus que je fais (quand je les fais). Néanmoins, ça m’aide les jours où revient la question “qu’est ce qu’on mange ?” !!

Pour ça j’ai choisi de SIMPLIFIER les menus !

Certains ont des menus types qui sont archi réguliers et les agrémentent en fonction des légumes de saison :

  • lundi plat à base de pâtes,
  • mardi autour du riz,
  • mercredi : crêpes
  • jeudi : semoule
  • vendredi : poisson et pomme de terre
  • samedi : pizza
  • dimanche : repas chicorée

De mon côté, je fais en fonction du panier du producteur… et de mes envies !

N’ayant souvent pas d’idée ou l’impression de faire tout le temps la même chose… J’ai un bocal où j’ai mis les plats fétiches de la maison. Je pioche dedans en cas de manque d’inspiration ! Les plats sont plus ou moins élaboré (de la quiche, aux tankatsus en passant par le couscous !)

Après le plus simple est le plus efficace… vive la soupe le soir !!! A faire en grande quantité 1 à 2 fois dans la semaine… Ca garantie l’apport en légumes (cf le recyclage de repas en soupe).

C’est valable à chaque saison… en variant selon les légumes présents !

Là je viens de recevoir 2 énormes betteraves… Je sens que ça va finir en soupe !! Pareil pour l’énorme courgette (3.5 kg la bête !) qui attend son tour !

Après l’été, on peut varier les plaisirs autour des salades le soir !

Optimiser les restes

Il y a inévitablement des restes certains jours donc 2-3 fois dans la semaine il y a juste inscrit : “Restes”. Et on accommode avec une sauce pour rendre le tout plus attirant. (C’est le fameux “jyfoutout” !)

Exemple cette semaine :

  • il restait du riz mais pas assez pour tout le monde,
  • de la sauce tomate de la veille environ 1/2 pot,
  • des courgettes du panier,
  • des oignons…

Cuire courgettes et oignon puis tout mélanger ! Ca nous a fait un repas pour 5 en 20 min…

Notre secret pour accommoder les restes : la petite sauce qui change tout et qui permet de manger sans viande sans que ça soit fade ! (Merci mon chéri qui n’aime pas les pâtes / riz / semoule sans rien… et qui est très inventif sur les accompagnements !)

  • crème fraîche, moutarde, bière blonde (!) / vin blanc (soit l’un, soit l’autre !!)
  • crème fraîche, oignon, curry
  • pommes rissollées (oui oui le fruit) + de la crème
  • un reste de carottes râpées, de la sauce tomate et de l’ail
  • la sauce japonaise de ma maman : 2 c. à s. de jus de gingembre (on le râpe puis on presse) + 6 c. à s. de sauce de soja salée + 2 c. à s. de mirin (alcool de riz doux) + 1 très grosse c. à s. de crème fraîche… Une tuerie !!

Bon vous l’aurez compris, on est normand avec une appétence pour la cuisine japonaise et loin d’être végan ^^’ La crème fraîche est assez présente dans la cuisine ! Comme on l’achète crue à la ferme, pour éviter de la perdre, quand on en a… on en met partout !! Après vous n’êtes pas obligés d’en mettre en très grande quantité !!

Les goûters !

Chez moi j’ai simplifié au maximum :

  • pain beurre / chocolat / raisins secs / confiture / miel
  • fruit ou compote (avec les pommes en ce moment, on a du stock !)
  • exceptionnellement un gâteau ou qch de la boulangerie.

Exit tous les gâteaux industriels… Les enfants sont contents et moi je fais “juste” attention à avoir du pain.

J’admire les mamans qui préparent 2-3 sortes de gâteaux pour leurs enfants. Madeleines, cookies, gâteaux au chocolat et autres muffins… Je préfère que les enfants soient surpris (et super content) quand il y a un gâteau et me simplifier la tâche…

Côté courses

On ne peut pas changer de façon de consommer en 1 ou 2 semaines ! (Je vous admire profondément si telle a été votre expérience !)

Quand j’ai débuté le zéro déchet, j’ai eu une période assez déprimante où les courses prenaient beaucoup plus de temps car j’épluchais les étiquettes… je regardais la provenance des produits, je voulais faire tout parfaitement pour le budget le plus raisonnable possible… Les gens ont du se demander pourquoi j’ai passé 10 min chez biocoop au rayon PQ à hésiter entre les 6 rouleaux à 3,50 euros et les 8 à 4.25 euros… (oui oui à ce point là !! Alors qu’ils étaient tous les deux en papier recyclé… l’un blanc produit en Normandie et l’autre marron… produits je ne sais plus où…)

Bref, à vous qui êtes au début, rassurez-vous ça ne dure qu’un temps ! Une fois que vous avez trouvé vos producteurs, la boucherie / fromagerie… qui fait de bons produits et acceptent vos lubies quand vous sortez vos tupps… Tout va beaucoup plus vite ! (D’autant plus si vous avez la liste exacte de ce qu’il vous faut !)

Pour les gens qui font leur course en supermarché, le drive est une façon aussi d’aller plus vite car on peut utiliser la liste des produits habituels… 😉 Quitter peu à peu les supermarchés aident à limiter les déchets mais c’est progressivement que ça se fait !!

Avoir un kit de courses zd dans votre voiture

Personnellement j’oublie régulièrement le mien à la maison quand je pars… Alors c’est dans les prochains points à mettre en route d’en avoir un 2e en permanence dans la voiture !!!

C’est en gros un sac à sacs… en tissu, en papier (quand on a oublié ceux en tissu), les éventuels bocaux quand on a bien anticipé… (pratique pour le sel, les aromates et épices !!)

Etre bienveillant envers soi-même !!!

C’est un des points les plus importants !!!

  • Commencer par ce qui vous semble facile et abordable familialement parlant ! (Arrêter du jour au lendemain tous les yaourts et crèmes desserts en disant “à partir d’aujourd’hui c’est yaourts à la yaourtière” peut faire grincer quelques dents…)
  • Y aller en douceur… progressivement ! Pas à pas ! Plus on part de loin, plus il risque d’y avoir des réactions d’opposition si les changements vont trop vite… Le changement c’est lent !
  • Ne pas (trop) culpabiliser quand on fait un écart (ex : les 3 plaquettes de chocolat entourées du film plastique de cet après midi…) et prendre de la hauteur. Se féliciter des autres petits pas réalisés !
  • Accepter que les autres n’aillent pas au même rythme que vous… sans pour autant renoncer à vos petits pas ! Montrer l’exemple est ce que j’ai trouvé de plus efficace !!

Ma maman qui trouvait que les mouchoirs en tissu étaient un retour en arrière assez peu hygiénique m’a surprise l’autre jour en amenant un saucisson de son boucher enroulé dans… un mouchoir en tissu ! Pas obligé d’avoir un emballage en plastique ou en alu ou… !

Et ça remplace les serviettes de table quand on est en voyage car ça prend moins de place !

Et pour finir (bravo d’avoir lu jusque là) : quand vous craquez… Faites le “avec plaisir”. La terre ne va pas s’arrêter de tourner et si vous êtes dans la culpabilisation c’est double peine… Soyez bienveillant avec vous-même d’autant plus lors des craquages… 😉 Vous vivrez les moments où vous résistez davantage comme des choix et des victoires que comme des privations !

Célébrez vos progrès !!

Partagez-moi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *