Le Zéro déchet VS le temps ! #1 : Sortons du perfectionnisme !

Une maman s’exprimait ainsi il y a quelques jours sur un groupe zéro déchet en réponse à la question : qu’est ce qui vous bloque dans votre démarche ?

Comment faire quand on a pas le temps, dans les période de rush où on arrive plus à prendre le temps d’aller acheter en vrac, d’aller au marché, de cuisiner, faire des petits pots…

Le temps revient souvent comme vecteur de difficultés !

Certes il y a une partie d’organisation indispensable en amont ! Mais il faut reconnaître que cuisiner tous les soirs 30 min à 1h avec :

  • des responsabilités professionnelles qui font qu’on rentre à 18-19h (quand c’est pas plus tard),
  • les enfants à gérer (jeux, devoirs, douche, repas, coucher…)
  • les soucis X, Y, Z qu’on a tous à différents degrés,
  • le frigo à moitié vide et pas d’inspiration…

C’est pas toujours facile et on peut vite se décourager !!!

Je crois que M. Perfectionnisme guette beaucoup de monde dans notre société…

Il faut dire qu’il y a beaucoup d’injonctions !

Faire les repas maison, pas trop sucrés, ni salés, ni trop de matière grasses, avec des légumes, des apports en calcium mais sans lait de vache, et au fait c’est mieux sans gluten et végétarien, et … et… et … en mode ZERO DECHET car la planète va mal !

Je grossis VOLONTAIREMENT le trait… que personne ne se sente visé en particulier ! Je sais bien qu’en tant que parent on cherche avant tout à faire bien ! Et on veut tout faire pour être dans la catégorie des “super parents”, “super écolo”…

Toutes les cases qu’il faudrait cocher alourdit la charge mentale… déjà bien remplie par tout le reste !

Cette maman poursuivait :

Je cuisine tous les soirs et je n’ai pas la tv mais parfois j’ai l’impression que ma vie ne tourne plus qu’autour de ça… quand on rentre chez soi à 19h, qu’on a des responsabilités pro, qu’on est maman d’un jeune bébé,…, parfois c’est dur de penser tout le temps à son impact sur l’environnement. On demande quelles sont nos difficultés, c’est la mienne. Ne nous mentons pas, cette démarche est quand même très demandeuse en temps et énergie, d’où la difficulté parfois à mobiliser les foules.

Effectivement comme je le mentionnais dans cet article… pour entrer dans une démarche zéro déchet, il y a le cap de se mettre à cuisiner…

Alors comment faire ?

Faire baisser la pression !

  • Petit pas par petit pas,
  • en faisant simple,
  • et avec bienveillance envers soi-même !!!

Personnellement, j’ai 3 enfants encore petits (6,5 ans, bientôt 5 et 3,5 ans). Je lance mon activité professionnelle avec Effet Colibri et j’y consacre beaucoup de temps. Mon mari travaille également, mais le choix du mi-temps permet qu’il soit présent davantage à la maison et passe du temps avec les enfants.

Bref, je me retrouve aussi dans les points cités ci-dessus ! Et certains soirs, j’ai la flemme de faire à manger. Et quand on est 2 à ne pas avoir envie… on se simplifie la tâche !!!

Alors sur le blog, instagram et sur facebook, vous allez voir la belle brioche que j’ai fait un dimanche après midi de déconnexion particulièrement performant sur le plan culinaire, le transat réparé (+ d’un an après l’avoir récupéré) et autres pâtes de fruits réalisées… mais ça représente les 2% que d’une part j’ai réussi à prendre en photo et d’autre part que je vais montrer à titre d’inspiration…

Juste pour le plaisir des yeux… promis les regarder ne fait pas grossir !

Mais bon, mon quotidien c’est plutôt soupe, pain fromage (quand y en a) le soir !!

J’avoue j’ai plus de mal à publier : “ce soir c’était bol de céréales (certes achetées en vrac) ou pâtes au beurre car la flemmingite aigue est de passage !”

Néanmoins, c’est la réalité !!! Y a des soirs où c’est le minimum syndical… où je me dis “Stop” !

Je ne suis pas Wonderwoman… Je ne suis pas à zéro poubelle, ni à 1 bocal par an… mais j’avance à notre rythme familial… Et oui je craque de temps en temps sur du chocolat et des petits pains au lait (emballés en plastique…)

“Stop à ce symptôme de notre société du “trop”… trop de perfection, trop de compétition, trop de possibilités matérielles, trop d’activités extra-scolaires, trop de vitesse, trop de tout tout le temps et en même temps, trop de “je veux tout tout de suite et parfaitement!”. “

Anna Latron des fabuleuses au foyer, article STOP à la charge mentale !

La suite concrète avec des astuces concrètes au niveau des courses et de la préparation des repas à venir !

Partagez-moi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 thoughts to “Le Zéro déchet VS le temps ! #1 : Sortons du perfectionnisme !”

  1. Bonjour,
    De notre côté, le temps nous est aussi très précieux.. il défile sans nous attendre! Dans une démarche plus écologique depuis maintenant 5 ans, nous sommes arrivés aujourd’hui à un stade où tout devient assez naturel et simple à faire. Nous avons franchi les étapes une par une , en prenant le temps qu’il faut. Aujourd’hui, nous consommons local, en vrac, bio et adieu les grandes surfaces !!! Avec pleins d’imperfections sûrement! Mais l important est de faire notre part!
    Ici tous les soirs c est soupe!! Fromage et dessert ! Ça limite bcp les prises de temps de tête des repas du soir!!!
    Belle journée
    J’ess

      1. Soupe, il faut quand même la faire et ça prends du temps… le fromage c’est cher surtout si on ne va pas en grandes surfaces (moi perso je limite…) et les ados ont besoin de BEAUCOUP manger… (soupe, ça suffit pas, même avec du fromage, surtout que mon ainé n’aime pas ça) avec tout ça, je ne sais plus comment faire !!!

  2. Je suis passée aussi par ce cap du rush chaque soir … travail à temps complet, 4 enfants ! À cette époque (mes enfants ont maintenant + de 30 ans) on parlait peu du zéro déchet mais pour moi cuisiner c’était les nourrir mieux et c’est toujours le cas ! Je n’ai jamais trouvé ça difficile car je faisais très simple … Un de mes fils m’a surnommé la reine du “fast food” dans le sens littéral de la traduction !!! Alors oubliez les plats tout prêts certes pour le zéro déchets mais surtout pour votre santé……. Courage, c’est possible !

  3. 4 enfants également (plus de 30 ans) qui ont appris à manger de tout. La soupe se fait pour plusieurs jours, le fromage peut être du yaourt, et les fruits de saison, plus du pain à volonté, voilà un repas pas cher et vite préparé. En cas de panne de soupe il y a toujours les pâtes et/ou les restes de la veille.
    Effectivement les courses et la cuisine dans la démarche Zéro déchet ça peut prendre du temps et de la prise de tête, mais à la longue on y arrive petit à petit. Il y a beaucoup de choix à faire face à l’importance que l’on accorde à ce mode de vie et c’est ça, à mon avis, le plus difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *