Les cadeaux : un des 5 langages de l’amour

A Noël, aux anniversaires, à la St Valentin, aux fête des mères ou des pères, lorsque nous sommes invités ou même parfois sans occasion précise, nous recevons et offrons facilement des cadeaux.

Je ne vais pas diaboliser les fêtes X ou Y comme la Saint-Valentin ou la fête des grands-mères… Même si je pense que ce sont des outils marketing pour nous pousser à acheter toujours plus… (à ce sujet, je vous renvoie vers mon article sur la résistance à la consommation à outrance.) Les cadeaux ont une signification plus grande pour moi.

Marque d’attention, de générosité et d’affection, ils font partie des 5 langages de l’amour que Gary Chapman développe dans le livre du même nom.

Aux côté des cadeaux, l’auteur développe :

  • Les paroles valorisantes,
  • Les services rendus,
  • Le toucher physique (câlins),
  • Les moments de qualité.

Alors, de prime abord, je vous invite à prendre quelques minutes pour vous interroger… Quel est votre langage de l’amour (ou les deux principaux) ? Qu’est ce qui vous fait vous sentir aimé ? Ou autrement dit : Qu’est ce qui remplit votre réservoir affectif ?

Les cinq langages de l’amour

Les paroles valorisantes

Pour certaines personnes, cela va être un compliment (Ta nouvelle coiffure te va bien ! Tu es charmant avec ce pull ! Le gâteau de ce midi était trop bon ! Puis-je avoir la recette ?)

Les services rendus

Pour d’autres, l’aide apportée (spontanément ou non, mais le 1er cas est encore plus bénéfique pour celui qui reçoit l’aide !) Ex : les enfants qui viennent mettre la table. Le conjoint qui accroche un cadre au mur (selon un désir exprimé auparavant). Une amie qui garde le petit dernier pour permettre à la maman d’aller chez le coiffeur…

Le toucher physique (plus spécifique à la famille)

Je ne parle pas ici (uniquement) de ce qui entre dans l’intimité d’un couple !! Ce langage de l’amour est bien plus vaste ! Si j’aime qu’on me prenne dans mes bras quand j’ai des soucis : un “simple” hug va contribuer à ce que je me sente mieux ! Un massage des pieds devant la télé, un enfant qui brosse les cheveux de sa maman, un couple qui échange un baiser… Tout cela entre dans cette catégorie.

Les moments de qualité

Jouer à un jeu de société en famille, faire la vaisselle en refaisant le monde avec des amis, emmener ses petits enfants jouer au parc ou à la piscine, faire une séance de shopping mère-fille… Tout moment relationnel privilégié peut devenir un temps de qualité qui renforce la complicité.

Les cadeaux

Enfin, nous en venons aux cadeaux !!! Dans le livre, il ne parle que de ceux qui sont visibles (voire matériels).

“Les cadeaux peuvent revêtir toutes les tailles, toutes les couleurs, toutes les formes. Ils peuvent être onéreux, ou d’une somme modique. […] Ils peuvent être achetés ou confectionnés.”

Gary Chapman, Les 5 langages de l’amour

J’espère que vous y voyez plus clair ! Une façon de trouver votre langage de l’amour est de discerner lequel vous parlez pour exprimer aux autres votre amour. Si vous sautez sur la moindre occasion pour faire un cadeau à quelqu’un que vous aimez, il y a de grandes chances que ce soit votre langage de l’amour. (J’ai vu cet objet, j’ai pensé à toi… Cadeau !)

Faire plaisir à l’autre

Toutefois, il peut être intéressant d’aller plus loin. Interrogez-vous sur les habitudes de la personne à qui vous allez faire un cadeau. Cela vous donnera des indices sur ce qui lui fera le plus plaisir.

Prenons l’exemple d’une famille qui vient d’avoir un bébé. Bien souvent, la famille ou les amis ne se concentrent que sur le bébé (qui se retrouve avec une garde-robe plus que fournie pour les 6 premiers mois de sa vie !!) Explorons les possibles selon les 5 langages de l’amour.

  • Service rendu : offrir à la famille un repas tout prêt pour leur éviter d’avoir à cuisiner. Ou bien proposez une heure de ménage avant le retour de la maman. (Pour l’avoir vécu, c’est ô combien apprécié d’arriver dans une maison propre quand on l’a quitté quelques jours plus tôt en bazar).
  • Paroles valorisantes : être bienveillant, prendre des nouvelles, être à l’écoute des joies et des difficultés, ne pas surcharger les parents de conseils pas toujours adaptés… (fais-le dormir sur le dos, tu le couvres trop, laisse le pleurer un peu…)
  • Toucher physique : le papa qui offre un moment de détente à la maman avec une soirée massage… Ou bien offrir un soin en institut ou en Thalasso pour “jeune maman” !
  • Moments de qualité : Proposer de garder le grand frère ou la grande soeur pour permettre aux parents de se retrouver au calme, offrir une soirée au restaurant en gardant le bébé… Je vous présenterai aussi “Moi par mois”.
  • Les cadeaux : demander en amont à la famille ce qui lui ferait plaisir en fonction des besoins pour le bébé. Se cotiser à plusieurs pour offrir une écharpe de portage ou un tapis de jeux… Tricoter un gilet pour l’enfant ou coudre une couverture…

Ouvrir le champ des cadeaux possibles !

Vous voyez qu’offrir ne se résume pas aux cadeaux matériels… Mais un champ immense de possibilité s’offre à nous. En prime, connaître son/ses langages de l’amour permet d’être plus en phase avec nous-même dans des situation où il est d’usage d’offrir quelque chose !

Noël peut être une période stressante et mal vécue quand les cadeaux sont un langage que l’on ne parle pas… On peut se sentir obligé d’offrir des cadeaux (car l’attente est réelle). Une option peut être de participer à des cagnottes pour un cadeau commun à plusieurs. Ou de proposer dans la famille un cadeau pour les adultes par tirage au sort préalable des prénoms.

Après cette (longue) introduction, vous trouverez des idées sur les alternatives concrètes aux cadeaux matériels (à venir dans les semaines qui viennent) :

  • Offrir du temps (moments de qualité),
  • Les cadeaux gourmands fait-maison,
  • Le pot de gratitude / bons pour…

 

Partagez-moi !
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *