Démarrage Zéro Déchet : passez au durable !

J’imagine que si vous lisez cet article aujourd’hui, c’est que vous aspirez à réduire votre poubelle… et n’êtes pas au stade du bocal = un an de déchets, comme la famille (presque) zéro déchet ou Béa Johnson ! Ça tombe bien, moi non plus !! Je vous présente aujourd’hui des alternatives durables qui m’ont permis peu à peu de tendre vers le zéro déchet !

Par où commencer ?

Nous avons tous des habitudes différentes, donc la première chose à faire est d’inspecter ses placards pour voir tout ce qu’on a, épuiser les stocks et voir comment ensuite on peut passer à des alternatives :

  • Durables et réutilisables (limiter le jetable qui va à la poubelle)
  • Fait maison (pour éviter les contenants) cuisine, produits ménagers…
  • Ou du valorisables en fin de vie
    • contenants en verre ( à 80% recyclé) plutôt qu’en plastique (seuls 20% des plastiques sont recyclés (dans la part qui est mise au recyclage…),
    • ce qui est compostable…

Passer au durable (liste non exhaustives !)

Néanmoins pour commencer, voici une liste d’alternatives durables de choses du quotidien relativement faciles à adopter.

Vous en retrouvez beaucoup sur la boutique zéro déchet en ligne ZOESSENTIELS avec qui j’ai débuté un partenariat. Aurélie a mis ses valeurs et convictions dans sa boutique afin de permettre à tous de trouver comment s’équiper pour passer en mode zéro déchet. C’est complémentaire des adresses ultra-locales (Caen) que je peux donner ici ! Et cela peut permettre à des personnes vivant en milieu rural sans magasin vrac ou bio tout près d’avoir quand même accès à ces alternatives durables de qualité sans faire 35 km ! 

Les alternatives durables grâce au tissu :

  • Des mouchoirs en tissu (un bon stock quand on veut éliminer complètement les mouchoirs en papier) !
  • les serviettes de table
Les lingettes microfibres et autres langes dépannent bien en remplacement du sopalin. Vous pouvez passer aussi à l’essui-tout lavable ! Vous pouvez aussi apprendre à le confectionner. Pour les caennais, c’est par ici. 

 

Le coloriage lavable fait à partir de tissu en coton à colorier !! Il existe pleins de motifs différents (princesses, bateaux, jungle, Paris, lettres de l’alphabet…) Très simple à mettre en oeuvre pour des enfants ravis de redécouvrir régulièrement leurs coloriages ! On lave à 40° et on retrouve un tissu vierge de feutre. J’utilise des feutres “normaux” du supermarché… la plupart sont notés comme “lavables”. 

Pour les caennais qui n’ont pas l’âme couturière, vous en trouvez chez l’Univers d’LN and co, 47 avenue Général Moulin à la Maladrerie. 

 

Côté hygiène écoresponsable et durable :

Des lingettes démaquillantes et des lingettes lavables pour bébé. Pleins de créatrices en proposent… Vous pouvez aussi en confectionner vous-même. J’ai fait les miennes à la main avant d’avoir une machine à coudre et ça se fait bien… On coud nos deux carrés, endroit contre endroit en laissant un espace pour retourner le tissu. Puis on finit la couture sur l’endroit… 

Les roses sont celles de Mélodie du Royaume des P’tits monstres.

Les multicolores sont celles que j’ai cousu pour une amie dans une serviette éponge et une robe trop petite et trouée d’une de mes filles. Upcycling quand tu me tiens ! 

  • Des savons et shampoings solides (savons de joya, savons d’Orély, Zela’bulles, Sativa… Autour de Caen nous sommes gâtés avec pleins d’artisans savonniers dont certains vraiment reconnus sur le territoire national !). 

En plus (et là c’est mon côté girly), y en a de toutes les couleurs, odeurs, chacun ayant ses caractéristiques !! 

A gauche : les savons de Zela’Bulles et à droite les shampoings de Sativa.

Pour les caennais qui voudraient s’initier aux ateliers savonnerie ou confection de cosmétiques, allez du côté des Ateliers d’Ali ici ! Elle propose de nombreuses dates d’atelier d’ici Noël (et ne s’arrêtera pas après !)

  • La coupe menstruelle (cup) et/ou les serviettes hygiéniques lavables (SHL). Je vous renvoie vers l’entreprise caennaise “Dans ma culotte” ! Les créatrices font de très bons produits, tissu certifié bio… J’en suis ravie ! C’est mieux pour ma santé et durable… même si cela représente un certain investissement au démarrage… Et de l’entretien 6 jours par mois, je ne vous le cache pas. 
  • J’ai découvert il y a peu les “culottes de règles”, notamment de la marque FEMPO ! Les retours étaient assez convainquant ! J’en suis également ravie !! J’en ai 2 qui complètent parfaitement mon lot de SHL ! 
  • Un oriculi pour remplacer les cotons-tiges. Il s’agit d’un petit bâtonnet en bambou qui se termine par une micro-cuillère. On nettoie ainsi l’entrée de l’oreille en mode zéro déchet. Après quelques semaines, on s’y fait ! (je l’utilise en complément d’une lingette lavable).

 

Les couches lavables

J’ai eu un déblocage grâce à une personne qui m’a montré lors d’un atelier écofrugal comment cela fonctionnait et surtout qu’il y avait un voile de protection qui réceptionnait les selles !! Hourra ! Le spectre de devoir frotter +++ tous les jours toutes les couches s’éloignait… et je me suis lancée avec un lot d’occasion sur le bon coin ! Bon, mon 3e avait 16 mois, et est devenu propre très vite derrière… par imitation pour sa soeur qui rentrait à l’école et venait d’être propre. Pour ses deux ans, il restait une couche à la sieste et la nuit… Quand il a décidé quelque chose… il y va à fond !

Si vous souhaitez découvrir une marque française et qui plus est normande, je vous renvoie vers Floriza ! Si vous voulez en savoir plus, sachez que j’anime un atelier “Bébé et Zéro déchet” où je décrypte les différentes sortes de couches lavables et où je vous apprends à fabriquer le liniment. 

Alternatives durables dans la cuisine :

  • Des feuilles en silicone pour remplacer le papier cuisson. 

  • Des bocaux / pots de confiture pour le vrac et conserver les aliments dans le frigo. La salade reste fraiche hyper longtemps grâce à ça ! Cela fonctionne également au congélateur ! Il suffit de ne pas trop remplir le bocal.
  • Une assiette sur un saladier, des tupperware en verre (ou en récup), ou encore des bee-wrap : tissu enduit de cire d’abeille !

 

  • Les charlottes alias couvre-plats en remplacement de l’alu et du film étirable. J’en ai fait faire une par une couturière sur Caen (qui a arrêté depuis). Une pour mes deux plats à gratin qui sont proches en taille. J’en suis ravie ! Et ça passe à la machine à laver !

Vous pouvez aussi réaliser des bee-wrap : tissu enduit de cire d’abeille (tuto à venir !) 

 

  • Des billes en céramique ou un bâton de charbon actif pour filtrer l’eau et arrêter l’eau en bouteille, (cf la photo : bonbonne d’eau 5L avec charbon),
  • Une brosse à vaisselle pour éviter les éponges ou fabriquer des tawashis… Je garde néanmoins mes vieilles éponges et brosses à dent pour le ménage !
  • Zoessentiel propose un kit pour la vaisselle ! N’hésitez pas à aller voir !
  • Passer à la soda stream si vous êtes un inconditionnel des bulles, quitte à ajouter du du sirop si besoin ou du jus de citron ?! 

 

Quand on sort :

  • Une gourde ou un thermos pour bannir les bouteilles d’eau en plastique (au sport, quand on part faire les courses…) Elles existent en toutes les tailles avec des visuels pour chacun ! L’avantage d’une gourde en inox, c’est qu’elle est isotherme et donc garde aussi bien le frais l’été ou le chaud ! Et elle est légère contrairement au verre… qui pèse son poids ! Enfin, la marque Qwetch en photo est tout inox, zéro plastique en contact avec le liquide. On évite donc les échanges de plastique… à la chaleur ! La flower power c’est mon coup de coeur !! 
  • Une tasse pour le thé/café au travail,
  • Une boule à thé pour éviter les sachets…

Mon sac à vrac pour les courses :

J’ai un grand cabas / sac résistant avec :

  • mes sacs en tissu (ou en papier kraft des fois où je n’avais pas assez de sacs en tissu),
  • des sacs plastique de récup (salades et autre carottes terreuses),
  • 2-3 tupp,
  • 1-2 bocaux,
  • la boite en fer pour les céréales quand on est à sec…! Parée pour le vrac !
  • Quand je vais à la ferme je prends les légumes en vrac dans un des cageots à disposition.

Je suis sûre que vous faites déjà certaines choses chez vous… 

Et si vous démarrez et souhaitez un kit de démarrage complet, ZoEssentiels en a conçu un. Certes cela a un coût, mais ça permet d’avoir tout d’un coup sans avoir à peser le pour et le contre de la brosse à dent en bambou, mais qui vient de loin, mais en même temps c’est compostable, oui mais ça coûte quand même cher… Alors que là c’est en plastique recyclé et on peut changer la tête… (oui je vous partage un peu de ce qui peut me passer par la tête quand je me penche sur de nouvelles alternatives durables !) 

Si jamais vous avez besoin de choses, n’hésitez pas à aller faire un tour sur la boutique de ZoEssentiels ! C’est vraiment très complet ! 🙂 Et si vous passez bien par mes liens affiliés, je perçois un pourcentage de vos achats. (7% très exactement sans que cela ne vous coûte en plus). C’est une façon de contribuer à ce que je continue à publier des articles ! 🙂

Alors quelle sera votre prochaine étape ZD ? Venez nous le raconter sur la page Facebook du blog ou ici en commentaires !

A bientôt !!!

Partagez-moi !
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *